Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 juin 2011 6 11 /06 /juin /2011 10:36

Dans une semaine, c'est la fête de l'école. Ma première en tant qu'instit. La première aussi pour une bonne moitié de mes élèves.

Et pour certains ... Bah finalement c'est comme dans la classe, quand il s'agit de faire autre chose que ce qu'on a décidé, c'est particulièrement compliqué.

 

 

Quand tout les enfants font un joli mouvement vers l'avant de la scène puis se séparent en deux pour se mettre en ligne, Gilbert ne comprends absolument pas pourquoi on ne prend pas la diagonale, nettement plus rapide pour arriver là où il doit être.

"Je suis fort, je vais vite moi maitresse !" T'es peut être fort Gilbert, mais pas des masses obéissant.

 

 

Quand tous les enfants font un mouvement de bras en suivant un grand qui leur montre, Carla commence à faire le premier mouvement quand le grand passe au deuxième.

Et Carla a du mal à comprendre qu'on ne puisse pas danser le pouce dans la bouche ... Au grand désespoir de son voisin dans la farandole.

"Mais maitresse, Carla elle a encore les mains toutes mouillées" Courage Gwendal, je suis de tout coeur avec toi !

 

 

Marie a transformé mes pas de danse en marche militaire. Et ça a tellement plu à ses voisins et aux voisins de ses voisins, que l'avancée sur la scène qui devait être aérienne et légère semble inspirée des petits chanteurs à la croix de fer.

 

 

Cristallins et légers ... C'est ça !

 

 

Quand dans un MA GNI FIQUE mouvement d'ensemble, les enfants se passent un objet du centre de la ligne jusqu'aux deux extrémités, Gilbert le lance à son voisin, qui pleure, qui tape Gilbert, et l'objet en question est tombé de la scène depuis longtemps. Dans le même temps, de l'autre coté, Carla tient l'objet d'une seule main (le pouce de l'autre occupant sa bouche), et selon les répétitions, soit le fait tomber, soit oublie de le passer à son voisin.

 

En fait, le seul moment où Carla retire le pouce de sa bouche, c'est pour faire coucou aux "parents". Biscotte, la mascotte, nous regarde consterné. Je suis pas loin de partager son sentiment. 

 

Fais pas la gueule, Biscotte, dans 3 semaines, plus de Gnomes !

 

Mais je garde espoir, il nous reste une semaine de répétitions.

 

 

Les collègues me rassurent en me disant qu'au moins ça fera rire les parents. 

Je voulais une danse, finalement, les parents vont y voir un sketch. 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Ninoche - dans A l'école
commenter cet article

commentaires

hum 15/10/2011 12:15


l'institutrice elle est jolie !


anne yaelle 26/06/2011 23:50


Alors cette fête?! Tu es encore en vie? Bises!


Sophie 12/06/2011 13:50


AH tout un poème les ptis chanteurs à la croix de fer !
Courage, ensuite tu pourras jouer aux fléchettes avec la photo de la ptite chieuse...


Qui Est Gilbert ?