Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 mai 2011 1 23 /05 /mai /2011 16:25

La semaine dernière Sarah n'était pas là.

Pas un mot de ses parents, pas un coup de téléphone, pas un message transmis par les aînés. Rien.

 

En maternelle, l'école n'est pas obligatoire, donc je ne dis rien, et j'avoue, je savoure un peu ce répit. Et j'ai bien fait.

 

Parce qu'aujourd'hui, elle était de retour. Déjà, un peu perturbée, pleurs à l'arrivée, ce qui n'est pas le genre de la demoiselle. Ca commence bien, j'ai du la tenir pour la garder dans la classe, le temps que le papa s'éloigne. Je n'aime pas faire ça. Et le papa n'a pas répondu à ma question visant à savoir si Sarah était bien remise. Si ça se trouve, elle s'est juste payée une petite semaine de vacances.

 

La matinée commence, finalement Sarah est super contente de retrouver ses copines, elle bavarde, s'agite, bref, rien que du classique. Mais après une semaine d'absence, j'avoue, j'ai du mal à reprendre le rythme, je sais qu'il ne faut pas laisser faire Sarah, qu'elle a besoin qu'on la cadre tout de suite.

 

A la récréation, les ennuis commencent. Goulwenn vient me voir, couvert d'herbe sèche, de poussière, de brindilles, de terre. Euh OK, que s'est-il passé ? Sarah m'a fait une douche (ouiiiiiiin) ! 

 

... 

 

Je suis énervée, vraiment, parce que j'ai l'impression que rien ne bouge, parce que c'est lundi matin, que je suis fatiguée, que ça me fait chier d'aller gueuler si vite. Mais bon, pas le choix. Je prend Sarah par le bras, l'isole dans la classe, et 10 min plus tard, je lui demande si elle a compris pourquoi elle a été punie. Je me force à garder mon calme, je n'ai pas agit de suite parce que je savais que j'aurai été "violente". Mais Sarah me regarde avec un petit sourire, oui oui, elle a compris, on lance pas des herbes sur Goulwenn. J'insiste, je lui redis que j'attends d'elle une autre attitude, je joue la carte des 4 ans (oui oui Sarah a 4 ans depuis 3 mois, mais question maturité ...). Elle promet, mais je sens qu'elle n'en fera rien.

 

30 min plus tard, en ateliers, Sarah est dans mon groupe. Chacun à leur tour, les enfants assis autour de moi prennent la parole. Alors que je regarde à droite, je reçois un petit coup de pied dans la jambe. Je tourne la tête : la voisine de Sarah balance les pieds, bon, ok, peut être le hasard. Je surveille d'un oeil tout en écoutant Nicolas nous expliquer l'ordre des moments de la journée. 

Bom, deuxième coup de pied, plus fort, cette fois je l'ai vue, c'est Sarah, et elle me regarde, fière, avec un grand sourire. 

J'ai perdu mon sang froid, grondé direct, puni direct, Sarah pleure, isolée dans un coin de la classe, j'ai peur de lui avoir fait mal au bras en l'y emmenant. Je crois que je suis allée trop loin. 

 

Mais Sarah me regarde ... et se pisse dessus ... 

 

Elle a gagné. 

 

6 semaines à tenir ... Je n'en peux plus de cette petite, c'est triste à dire, mais je n'arriverai jamais à rien avec elle. 

 

Gros sentiment d'échec.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Ninoche - dans A l'école
commenter cet article

commentaires

Johanna 05/06/2011 23:56


Bonsoir Ninoche,

C'est parce qu'il n'y a pas de recette miracle que parfois on n'y arrive pas avec un élève. Souvent, ce type de comportement reflète l'image qu'on a de l'enseignant à la maison: les parents ont
parlé devant leur enfant et on n'est plus crédible à ses yeux. Passée la frustration et le sentiment d'échec, servez-vous de l'écart entre ce que vous n'avez pas réussi à faire avec Sarah et ce que
vous avez réussi à faire avec les autres pour apprécier tout votre bon et fructueux travail. Restent 15 jours de classe. Courage!


Mel 03/06/2011 08:48


Coucou Ninoche!
Ne craques pas ma belle... tu n'as pas le droit!!!
Sarah a un sacré caractère de chien!


J'espère que tu vas mieux ... et que l'orage est passé!
bisou


isa 26/05/2011 13:28


J'aime beaucoup lire ton blog. Je suis assistante maternelle et je me retrouve beaucoup dans ce que tu dis.

Avant de lire ton blog, je n'imaginais pas qu'à l'école ça pouvait être aussi comme chez moi!J'imaginais des enfants sages, propres, impressionnés par les instits...
Personnellement, j'ai fait de la sophrologie et j'utilise des techniques pour me déconnecter de la folie ambiante.En m'isolant psychiquement ( mais en étant attentive quand même à eux), j'arrive à
ne pas leur donner prise sur moi. Du coup, ils passent à autre chose . Je fais pareil pour les parents...

Mais ça ne marche pas toujours:je passe certaines journées à gronder sans arrêt ou de compter les minutes avant que les parents arrivent.Le soir, je me regarde dans une glace et je me dis " han ,
on dirait une folle!" avec mes yeux cernés et les cheveux en bataille!
Pour finir , je dirai que c'est la petite qui est momentanément en échec, pas toi!


Soph 25/05/2011 22:38


Courage !
Mais je comprends, dur en effet à cet âge-là ! Même en primaire les gamins se comportent d'une manière intolérable ! J'imagine même pas ce qu'elle va donenr ds le future cette gamine !


Qui Est Gilbert ?