Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 janvier 2011 4 27 /01 /janvier /2011 19:40

La semaine dernière, en sortie à la bibliothèque, le papa de Marie nous a accompagné. Au départ, il était motivé, et puis en rentrant, il a sorti cette phrase géniale : 

 

"En fait, c'est un métier hein !" 

 

Ah bon ? Sans blague ! Il parait même qu'on est formés pour le faire. Bon, j'avoue, parfois, le comportement de certains parents me déconcerte. Le comportement de certains enfants aussi d'ailleurs. 

 

 

Extraits du jour. En mode "Tout va très bien"

 

 

8h45 : Nolan arrive dans la classe. "Chefeufair un déchin ma un déchin che veu" ... OK cool, Nolan, je te donne une feuille, mais tu arrêtes de crier et tu te calmes, parce que là tu m'as l'air bien énervé ce matin. "I ma che veu un déchin ma un déchin" 

 

8h46 : Nolan a déjà rangé son dessin dans son casier et est parti renverser la caisse de petites voitures. 

 

8h50 : Nolan est dans le couloir. Il attend Augustin. Son super pote de la vie entière. Il répète toutes les minutes "Yè pas là Auchien." Je répète toutes les minutes "Augustin va arriver, ne t'inquiète pas."

 

8h55 : Clara et sa mamie (espagnole) arrivent dans le couloir. Clara dit quelque chose à sa mamie, en espagnol. Et la mamie regarde Nolan d'un drôle d'air avant de lui montrer sa main d'un air menaçant et de commencer à le gronder, toujours en espagnol. Normal. Nolan regarde la mamie, légèrement surpris. Il a déjà du mal à parler français, si on lui demande en plus de comprendre l'espagnol ...

 

8h56 : Je fous dehors remercie la mamie de Clara et j'accueille la petite dans la classe. Nolan est parti se réfugier dans la bibliothèque, tant pis pour le comité d'accueil d'Augustin.

 

 

...

 

 

9h30 : Je termine mon atelier de langage avec 4 petits qui maîtrisent grave l'histoire de Boucle d'Or et le vocabulaire de la maison.

 

9h31 : Je vois que la porte de la classe est restée ouverte, je m'approche pour la refermée : Ah, une flaque devant la porte. Oh, des traces de pas (mouillées) qui s'éloignent de la classe. Hmmm ... Qui était à l'atelier graphisme à coté de l'entrée ? Inès ? OK ! Cooooool !

 

9h33 : Sécurisation de la zone : Done. Début de l'investigation. Je décide de suivre les traces de pas.

 

9h34 : Inès m'attend aux toilettes. Les chaussures, le pantalon et le slip sont déjà enlevés. Ellel attend juste qu'on lui apporte un change. Toute seule, toute nue au milieu des WC. Normal. La télépathie ça me connait. J'ai d'ailleurs suivi les traces avec le sac de change d'Inès.

 

http://us.123rf.com/400wm/400/400/phildate/phildate0509/phildate050900052/235367-un-jeune-homme-d-39-affaires-asiatique-regarde-sa-montre-alors-que-sur-le-t-l-phone.jpg

Inès n'a pas que ça a faire, de m'attendre le cul à l'air.

 

 

Repost 0
Published by Ninoche - dans A l'école
commenter cet article
13 janvier 2011 4 13 /01 /janvier /2011 18:44

Ça faisait quelques jours que ça me trottait dans la tête, le bus pour aller à l'école passe en bas de chez moi, c'est quand même un peu con de prendre la voiture toute seule tous les matins, alors que les transports en commun, c'est trop éco-citoyen toussa toussa.

 

Alors j'ai pris le bus. Genre pour aller en réunion hier matin, pour pas risquer d'arriver en retard un jour de classe.

 

http://www-tc.pbs.org/kcet/wiredscience/blogs/Magic-School-Bus.jpg?Log=0

Voici donc le match Bus vs. Twingo

 

Réveil version Twingo :

Tudududut Tudududut. Grrrr. Non pas déjà, le réveil ça pique la vie. Plus que 1 réveil brutal avant le week end. Ah merde c'est jeudi, j'ai pas fait mes photocopies. Bon, encore 5 minutes et je bouge. Tiens, salut le chat. Ça roule ce matin ? Mmmh t'as encore une haleine super fraiche toi. Tu veux des gratouilles ? Genre là sous le bide ? Trop dure ta vie. T'es sur que tu veux pas aller bosser à ma place ? Bon bon, ok, je bouge. 

 

Réveil version Bus :

Tudududut Tudududut. Grrrr. Non pas déjà, le réveil ça pique la vie. Putain j'ai dit que je partais en bus, faut pas que je traine ce matin. J'ai même pas regardé les horaires en plus, j'espère qu'il y en a un qui arrive pas trop tôt pas trop tard. Salut le chat. T'es mignon mais j'suis pressée, en plus, tu pues de la gueule. Ouais, me cherche pas, j'ai un bus à prendre.

 

 

Douche version Twingo : 

Rhaaaa ya pas à dire, ça fait du bien. Tiens j'me ferais bien un gommage qui fait la peau douce et qui sent trop bon. Comatage sous l'eau chaude : 5 minutes, faut pas exploser la facture d'eau chaude. Bon, trop tard pour le gommage. Qu'est ce que je mets ? Cette tunique trop sympa ? Ah ouais, avec le jean que j'ai repassé hier soir et le sous pull blanc. Oh pis non en fait j'vais avoir froid. J'vais plutôt mettre le pull rouge. 

 

Douche version Bus : 

Rhaaaa ya pas à dire, ça fait du bien. Bon, faut pas que je traine sous la douche, j'sais même pas quand part ce putain de bus. T'es sûre que c'est une bonne idée ? Oh ça va, ça coûte rien d'essayer. J'espère au moins qu'il me reste des tickets. Bon, qu'est ce que je mets ? Oh la même chose qu'hier, pas le temps de tergiverser.

 

 

Petit dej version Twingo :

Allumage de l'ordi : tiens, j'ai des amis. Ah non, en fait des spams ou de la pub néfaste pour mon compte bancaire. Pourtant elle a l'air sympa cette jupe en soldes. Ah, ils n'ont pas ma taille. Tant pis, une autre fois. Oups, ça fait 5 min que la tartine est sortie du grille pain. Pff bon, va ptet falloir que je commence à m'activer. Allez encore 5 min de papotage MSN et j'y vais.

 

Petit dej version Bus :

Allumage de l'ordi : bon, il passe à quelle heure ce putain de bus ? 7h56 oh putain. C'est tôt ça. Ah ouais mais le suivant passe que 30 min plus tard. Bon ben hop hop hop tartine, jus d'orange et on y va.

 

 

Départ au boulot version Twingo : 

Cartable, panier repas, sac à main : Check. Let's go. Bonjour Mme la voisine d'en face. Merde, les clés sont restés dans l'appart. Démarrage de la voiture. Ouf, juste à temps pour les infos de 8h. Bon, c'est tout ce qu'ils racontent ? J'vais plutôt m'époumoner sur le dernier Jean-Louis Aubert "Aiiiiiiiiiiraiiiiiiiiifaiiiiiiiiiiime !"

 

Départ au boulot version Bus :

Bon, 7h45, faut que j'y aille des fois que le bus passe en avance. Genre un bus passe jamais en avance mais on sait jamais. Cartable : Check, sac à main : Check, panier repas : pas le temps de le préparer, je mangerai un sandwich. Putain ils sont où ces tickets de bus ? Et les clés ? Mais qui a caché mes clés ? Arrivée à l'arrêt de bus : bon ouf, sur internet, ils se sont pas plantés d'horaires. J'ai 4 min d'avance. J'espère qu'il va pas passer en retard hein. ... Putain mais il devrait être là depuis 30 secondes, qu'est ce qu'il glande le chauffeur ?  ...  Grrrr 4 min de retard, si j'avais pris ma voiture, j'aurai au moins eu les infos de 8h. 

 

 

Trajet version Twingo : 

"Demaaaain sera parfaaaaaait" Oh mais lui il avance pas ce matin. Allez coco, passe la seconde. Bon, ça va, j'ai de la marge. Allez allez prend tout droit au rond point, comme ça moi j'avance. Yihaaa ! Allez zou. "Je veux chanteeeeeer je veux te faire oublieeeeeer ..." Ah nickel, ma place habituelle n'est pas occupée. 

 

Trajet version Bus :

Bon, au moins je suis dedans. 4 min de retard, ça me fait arriver à 25, j'espère qu'il va pas traîner en route. Tain c'est quoi ce chauffeur qui écoute skyrock à 8h du mat ? pfff. Oulà, et c'est quoi ce type qui vient de s'asseoir devant moi ? Bonjour les odeurs de picole. J'ai le nez délicat moi ! Je rêve ou le bus ne prend même pas la 4 voies ? Genre on va se payer les lotissements ? Ah bah tiens, ce nom de rue me dit quelque chose. Ah ouais, c'est là qu'habite Sarah. Merde, faut pas que je me fasse remarquer. Bon, et sinon ya personne qui veut rater son arrêt pour qu'on accélère un peu ? Mais c'est qui ce type qui vient s'asseoir à coté de moi alors qu'il y avait au moins 10 autres places dans le bus ? Ah, il veut causer. GÉ-NIAL. Où je vais ? Ben au boulot. Ah lui va à l'hôpital psy. Super rassurant. Ah voilà, c'est mon arrêt. Au revoir monsieur. Bonnes vacances hein. 

 

 

Bilan Twingo : 

Une maîtresse qui arrive de bonne humeur et détendue au boulot, qui prend le temps de demander des nouvelles du petit dernier à la collègue d'en face. Qui est dispo pour ses élèves dès la première minute.

 

Bilan Bus :

Une maîtresse qui arrive grognon, le nez irrité par les vapeurs d'alcool et le parfum "Air Wick Fraicheur océane" de ses voisins de bus. Ah et merde, vlà déjà les gnomes ? j'ai pas eu le temps de faire mes photocopies, j'ai rien préparé sur les tables.

 

Tant pis pour l'écologie. Ma bonne humeur, face à wondermaman et son wondergnome wonderchiant, c'est important. 

Repost 0
Published by Ninoche - dans Ma petite vie
commenter cet article
6 janvier 2011 4 06 /01 /janvier /2011 20:18

Et voilà, les vacances sont terminées, et me voilà de retour, presque reposée, presque motivée. 

 

En fait, pour être honnête, dimanche soir, ma motivation était proche de zéro. J'imaginais mes petits élèves, lundi matin, encore sous le coup de l'excitation de Noël, encore fatigués de toutes ces festivités, bref, difficiles.

 

 

Et j'ai trouvé des petits loups trop mignons. 

 

 

Nicolas qui me saute au cou à mon entrée dans l'école : "Bonanébonesantémaîtreeeeeeeesse !". J'aiiiiime !

 

Thomas qui s'essuie la bouche avant de me faire un bisou de bonne année ! J'adooore !

 

Nolan qui, dans un langage presque compréhensible, m'annonce fièrement :"Moi je prends les crayons pour faire un dessin." Ouahouuu ! Et quand dans un élan d'optimisme, je demande à Nolan de quelle couleur est son crayon (bleu), il me regarde genre "ben t'es pas au courant ?" et me répond comme une évidence : "Il est bleu !" Ouahouuu2

 

Et même Sarah, qui avant les vacances commençait à envisager d'enfiler son manteau quand ses copains sortaient en récréation, qui a décidé qu'à la rentrée, elle sortirait en même temps que tout le monde, et que j'ai eu l'immense surprise de voir venir fermer son manteau. En même temps que les autres. Même pas la dernière ou l'avant dernière. Genre dans la première moitié de la classe. J'ai failli verser ma petite larme.

 

Toute la classe, dans un silence religieux, qui écoute Boucle d'Or et les 3 ours.

 

Toute la classe, hyper volontaire, qui reformule l'histoire. Genre deux jours plus tard, sans relecture intermédiaire ni rien. Genre avec les détails. "La soupe du moyen ours est trop salée ! Boucle d'Or ne veut pas la manger !" OUI OUI OUI OUIIII !! 

 

 

Qu'est ce que j'aime mon métier, et que j'ai envie d'aller bosser quand mes journées sont aussi sympas.

Repost 0
Published by Ninoche - dans A l'école
commenter cet article
16 décembre 2010 4 16 /12 /décembre /2010 21:00

J-1 avant les vacances de Noël, et il est plus que temps.

 

Essayez d'expliquer à un gosse de 3 ans que 10 jours c'est super long, et que ça sert à rien d'aller vérifier tous les matins sous le sapin que ce gros radin de Père Noël n'est pas passé.

 

Essayez de faire comprendre à une classe de 30 gamins de 3 ans que ça ne sert à rien de s'énerver, que le Père Noël finira par passer dans 10 jours (oui oui, on a compté) mais que tant que papa et maman n'ont pas dit que c'est demain, il faut rester maître de ses émotions. 

 

Ben vous pouvez essayer hein, mais d'avance, je vous avertis du résultat : NUL !

 

 

Le Gilbert, à 3 ans, il fait pas la différence entre dans 2 jours et dans 10 jours. On lui a dit tu vas bientôt avoir des cadeaux, ben il trépigne. Il veut que bientôt ça soit tout de suite. En plus qu'il a écrit au vieux barbu pour avoir la dernière petite voiture Cars que Kevin a eu pour son anniversaire et qu'il a apporté à l'école pour faire baver tous les copains.

 

cerf-volant-cars-19507522.jpeg

(Si tu as un nain, là, il bave)

 

 

Le Gilbert à 3 ans, il sait déjà faire le tri entre les informations vitales : "Tu vas avoir des cadeaux" ; et les informations superflues : "Dans 10 jours, putain 10 jours !!"

 

 

Alors le Gilbert, à 3 ans, il est légèrement pénible 10 jours avant Noël. Et 30 Gilberts 10 jours avant Noël, c'est une épreuve digne de celle des poteaux dans Koh Lanta. Ya ceux qui survivent, et ceux qui craquent.

 

Je craque.

 

 

Pourtant, ils n'ont rien fait pour les petits angelots. "Hein mon lapinou tu as été sage ?" (Wondermaman à la sortie des classes qui tente de se rassurer sur la soirée qu'elle va passer.)

 

Nicolas est juuuuste monté sur un banc en criant caca boudin, menaçant par la même occasion de s'ouvrir le front sur la table d'à coté en cas de chute du banc.

 

Gwendal a juste mordu au sang Nolan. Mais il s'est excusé juste après quand il a vu que j'avais pas l'air super contente de l'empreinte de sa dentition sur la main de son voisin.

 

Tiens, si on jouait à sauter tous ensemble en criant "Père Noël, Père Noël, Père Noël !". 

 

Oh et tiens, si on se lançait des petites voitures au travers de la classe, juste pour voir ce que ça fait.

 

Alors Père Noël, si tu me lis, je n'ai qu'un conseil à te donner, si tu veux que tes petits enfants soient bien traités à l'école, magne toi le cul de distribuer tes petites voitures Cars. Et casse-toi pauv' con. Jusqu'à l'année prochaine.

Repost 0
Published by Ninoche - dans A l'école
commenter cet article
13 décembre 2010 1 13 /12 /décembre /2010 19:29

Cet après-midi, débat passionné entre mes 6 moyenne-sections : 

 

Kévin : Hein on a pas le droit de dire "Ouais" ?

Anne : Bah non, à l'école on a pas le droit.

Augustin : Mais non, on a pas le droit de dire "ouais" !

Anne : Ben c'est ce que je te dis, à l'école, faut pas dire "ouais" !

 

...

 

Jules : Regardez comme il est joli mon père noël !!

Tous : Ouaaaaaaaaaiiiiiiiiiis !!!

 

 

Pas de doute, les règles sont comprises. De là à être appliquées ...

Repost 0
Published by Ninoche - dans A l'école
commenter cet article
6 décembre 2010 1 06 /12 /décembre /2010 19:13

Sarah a 3 ans, elle est en deuxième année de petite section. Quand j'ai appris qu'elle avait déjà fait toute une année de petite section, j'avoue, j'ai halluciné. Parce que Sarah, à elle toute seule, monopolise 50% de mon attention certains jours.

 

 

Sarah qui, aujourd'hui, a malencontreusement posé son manteau dans la flaque d'eau au milieu du couloir, due à une légère fuite dans le toit, mais matérialisée par moult plots orange fluo. Et vient me voir juste après, étonnée : "Mon manteau il est mouillé !" ... Sans blague ?!

 

 

Sarah à qui j'ai demandé à 10h30 d'aider ses copains à ranger la pâte à modeler. Et qui, quand elle est arrivée à la table de la pâte à modeler, vers 10h40, a sorti toute la pâte à modeler déjà rangée avant de revenir s'asseoir avec les autres.

 

 

Sarah qui se réveille toujours la première de la sieste, et qui est toujours la dernière arrivée dans la classe, rapport à la demi heure dont elle a besoin pour enfiler ses chaussures.

 

 

Sarah qui, cet après midi, a sérieusement dépassé les limites des bornes.

16h40 : je raconte la dernière histoire de la journée. Sarah change de place. Je gronde 1 fois, deux fois, et je punis. Pof, voilà Sarah assise sur une table un peu haute, qui généralement calme les enfants. 

16h45 : les parents commencent à arriver, je largue les mioches, les uns après les autres. Sarah reste souvent à la garderie et reste donc sur sa table.

17h : Les derniers parents partent, la personne qui s'occupe de la garderie arrive. Je lui explique pourquoi Sarah est punie. 

 

Et hmmm ... C'est quoi cette odeur ?

 

Sarah a fait caca dans sa culotte. Genre devant tout le monde, sans demander quoi que ce soit à personne. Genre je t'emmerde.

 

Comme la dame de la garderie est toute seule pour 30 gamins, je prends Sarah par le bras et l'emmène se changer. Je gueule comme un putois réprimande sérieusement Sarah. Et pof, le papa de Sarah arrive. Nous rejoins dans les toilettes. Et mettra 5 minutes avant de me proposer de m'aider à torcher le cul de sa petite princesse ...

Repost 0
Published by Ninoche - dans A l'école
commenter cet article
3 décembre 2010 5 03 /12 /décembre /2010 19:12

Que les choses soient claires, si Gilbert lit ce blog, il sera probablement choqué, démoralisé, ou aura peut être même des idées suicidaires. 

 

Que les choses soient doublement claires : Je m'en contrefiche.

 

J'envisage sérieusement d'annoncer dès lundi à mes élèves que suite à un contre temps totalement imprévisible, Noël a été décalé au mois d'août. 

 

Non vraiment. C'est plus possible là. Au nom de quelle tradition religieuse, serions-nous obligés de supporter l'excitation incontrôlable de 30 loustics de 3 ans ?

 

A mort le vieux barbu au costume tape à l'oeil. 

perenono1.jpg

 

 

 

Le cocktail Neige (mais depuis quand il neige en décembre chez nous ? Depuis quand il neige chez nous d'ailleurs mince !), Noël (mais depuis quand Noël tombe en décembre hein ?), fatigue (mais depuis quand l'épidémie de gastro débarque en novembre ?) va finir par m'achever. 

Et si moi je tiens pas le coup, les cadeaux de Noël des parents ne seront jamais prêts à temps.

 

 

On me souffle à l'oreillette que ça risque de se répéter genre tous les ans à la même époque. 

 

 

Et meeeeeeerde !

 

Les enfants, écoutez moi bien, LE PÈRE NOËL N'EXISTE PAS !

Repost 0
Published by Ninoche - dans A l'école
commenter cet article
22 novembre 2010 1 22 /11 /novembre /2010 20:57

Certains n'auront pas manqué de le remarquer, je parle dans mon dernier article de mon stagiaire. Et oui UN stagiaire. En école maternelle, ça n'arrive pas tous les quatre matins. 

 

Au départ, je me disais que tiens ça change un peu. Il faut dire que dans l'école, les enfants attendent le CM1 avant de croiser un homme dans leur scolarité. 

 

Et puis Christophe est arrivé.

 

Bon, bien sur, comme tous les stagiaires, je l'avais croisé dans un couloir, le jour où il est venu visiter l'école. Genre pile au moment où j'ai 28 gamins à habiller pour sortir en récréation, et un à changer pour cause de "petit accident" (Et pourtant je te jure, il n'a pas l'air petit l'accident quand t'as les mains dans la merde à 10h). Genre j'ai dit "Bonjour" et j'ai tiré le mioche fautif par le bras en le grondant un peu parce que quand même faut pas pousser, à l'école quand t'as envie de chier tu demandes à aller aux toilettes.

 

 

Quand il a débarqué dans la classe déjà, j'ai tilté sur son petit look camionneur avec une boucle d'oreille.

 

Et puis il a commencé à agir. Et là, en quelques heures, je n'avais déjà qu'une envie, que son stage se termine. Vite.

 

Christophe se passionne pour les enfants. Cool. Mais il est pas fichu capable, même au bout de 2 semaines à temps plein avec les gamins, de se souvenir de leurs prénoms. "Euh Gilbert ... ah non mince .... Germain ? .... toujours pas .... euh  ... Hep toi là bas !"

 

 

Christophe découvre le milieu scolaire. 

10h - Moi : "J'ai fait des photocopies pour la semaine prochaine, ça serait bien que vous puissiez découper les étiquettes pour lundi" - Lui "Ah ok cool, j'vais apporter un truc qui coupe deux feuilles en même temps, j'en ai un dans ma maison." 

Merci Christophe, ça s'appelle un massicot et on a ce qu'il faut ici et même que le notre, comble du luxe, peut couper plein de feuilles.

 

 

Christophe fait preuve d'un esprit d'initiative à toute épreuve. 

11h15 - Moi : "Oh punaise on est à la bourre, Christophe tu veux bien gérer l'atelier dessin ?" Lui : "Oui oui d'accord. Alors euh ... Germain ? Ah non, c'était Gilbert, tu veux quelle couleur de feuille ?" MAIS ON S'EN BRANNNLE ! BOUGE TOI LES FESSES DANS 20 MIN FAUT QUE CE SOIT RANGÉ"

 

 

Et surtout, surtout, Christophe, qui après une carrière de carrossier, se destine à être homme de ménage et aidant aux familles, a une notion du ménage très, très personnelle.

16h - Moi : "Christophe, tu peux t'occuper du ménage pendant que je surveille la cour ?" Lui : "Oui oui, pas de soucis !"

Christophe nettoie les tables avec des lingettes pour bébés. Christophe ramasse les grosses bouses décollées des chaussures des enfants à la main. Christophe ne secoue les tapis que quand une grosse bouse a séché dessus et qu'il n'arrive pas à la décoller avec ses mains. Christophe ne pensait pas que passer le balais c'était faire le ménage. Christophe ramasse la poussière tous les 2m2 balayés. 

 

 

Et pour couronner le tout, Christophe fait preuve d'une autorité délirante. "Amanda, si tu continues à sauter sur ta couchette pendant la sieste, je vais me fâcher pour de vrai hein" 

 

 

Son stage se termine Vendredi ! Encore un qui va m'aider à apprécier mon week-end !

Repost 0
Published by Ninoche - dans A l'école
commenter cet article
19 novembre 2010 5 19 /11 /novembre /2010 20:57

Aujourd'hui, mes élèves se sont assurés que leur maîtresse serait contente de partir en week end.

 

 

Et ils s'y sont tous mis, ou presque.

 

 

Tout a commencé, ce matin, de bonne heure. Les gnomes arrivent les uns après les autres, et, tranquillement surexcités, redemandent pour la 15è fois de la journée :"Hein Maîtresse c'est aujourd'hui qu'on va voir l'essssssposition ?" (et vas y que je te crache ma bronchite à la goule) "Oui les enfants, c'est aujourd'hui, mais calmez-vous sinon je vous explose la tronche aux ciseaux à bouts ronds"

 

Dans mon équipe, tous les gamins que je ne peux décemment pas confier à des parents sans leur pourrir la journée (et potentiellement détériorer mes relations avec eux) :

 

- Hector dont j'ai récemment appris qu'en fait il ne parle pas du tout français chez lui. Merci papa merci maman, ça aurait été cool de me prévenir légèrement plus tôt, mais oui, ça aurait cassé le suspense.

- Simon, qui adoooooore qu'on prononce son prénom, même si c'est pour gronder, et qui nous gratifie d'un grand sourire chaque fois qu'on hausse le ton genre "Simon, pour la 150è fois de la matinée, arrête de sauter partout quand tu marches, je te rappelle que tu as une maîtresse au bout du bras."

- Kevin, qui est dans une période faste. Une punition par récré, environ, pour bagarre. 

- et Anne, la petite nouvelle qui pleure toutes les 2h pour retrouver sa maman.

 

 

9h10 : OK, ils sont tous habillés, pas forcément avec les bons bonnets, écharpes et autres gants à mille doigts, mais ça ira. J'attrape Hector dans ma main gauche, et Simon dans la droite. Kevin donne la main à Hector et Anne à Simon. Je ferme la marche de la classe, histoire d'en pousser discrètement un sous les roues d'une voiture de vérifier que personne ne songe à la fugue au cours du trajet.

 

 

9h30 : Nous arrivons à l'exposition, à priori au complet. Les enfants enlèvent leurs vêtements et s'assoient autour de la sculpture présentée : Un arbre fait en matériaux de récupération : écorces, tubes métalliques ...

 

L'animatrice est super, les enfants sont captivés. Sauf Kevin, plus intéressé par son copain Antoine, intentionnellement assis à l'autre bout du groupe, que par la gentille dame qui baragouine devant lui. 10 fois, minimum, pendant l'explication, je rattraperai Kevin par le bras pour le forcer à s'asseoir et à abandonner ses plans.

La visite se termine par une histoire, Kevin pleure dans un coin, puni, à l'écart du groupe : siouper !

 

 

Le voyage de retour vers l'école se passe globalement bien. J'assiste à l'étalage de Matéo dans une flaque d'eau, mais c'est le groupe devant nous, et la maman en charge du groupe gère ça nickel. On continue. Simon a décidé de jouer à "Un, deux, trois, on saute" Tout seul. En arrivant à l'école, j'ai le bras droit plus long de 3cm au moins.

 

 

Les gnomes se défoulent un peu sur la cour avant de rentrer en classe "le plus doucement possible pour ne pas déranger les enfants qui travaillent". Kevin a décidé de rentrer en tapant des pieds le plus fort possible. Je décide de l'envoyer finir la matinée dans la classe des tout-petits. Je savoure ma victoire quand il se met à pleurer. (Niark niark niark, je l'aurai, un jour, je l'aurai)

 

 

Les gnomes s'asseoient en classe et on chante une petite chanson avant de partir en ateliers. Tanguy a décidé de chanter "Au clair de la lune" à la place de "Dans sa maison un grand cerf". OK, normal.

 

 

Nicolas est assis tout seul sur le banc. Genre blanc comme un linge. Genre OK, je pète la forme avec 39°C de fièvre. Cooooool.

 

 

La suite de la journée se passe. Relativement sans encombre. Les 3/4 de la classe sont à la sieste et je dis bien à la personne de surveillance de les laisser dormir looooongtemps. Manque de pot, ils sont tous réveillés à 15h. Oh joie.

 

 

15h45 : Allez tout le monde dehors, ça vous raffraichira les idées.

 

 

16h : Petite tape sur la jambe : Justine : "Maîtresse j'ai fait pipi dans ma culotte !"

 

16h10 : Justine ressort sur la cour changée, et lavée. Je regarde ma montre en me disant que dans 30 min je suis en week end.

 

 

16h15 : Je vois passer Tanguy devant moi. Pantalon mouillé jusqu'aux genoux. Je l'attrape par la manche et lui demande ce qui s'est passé. "Et ben on a joué à la douche sous la gouttière." Moi : "Qui ça ON ?" Lui "Ben Thomas et moi" 

OK coooool tout baigne. Je gèèèèèère !

 

16h30 : Tanguy et Thomas sont changés et séchés. J'appuie sur le bouton du lecteur CD qui va se charger de raconter l'histoire de ce soir tout seul comme un grand.

 

 

16h31 : Mon regard se pose sur Alexandre. Qui a visiblement joué à la douche aussi. Je confie mes gnomes à mon stagiaire et je file changer Alexandre en pourrissant le début de l'histoire aux autres gnomes. Genre la maîtresse vous emmerde grave vous et vos fringues trempés à 15min de la sortie putain laissez moi rentrer chez moi tranquille.

 

 

16h40 : Je montre aux enfants que les pochettes de photos sont arrivées et qu'ils doivent faire attention de ne pas les abimer avant de les donner à leurs parents.

 

16h42 : Kevin a renversé le contenu de sa pochette de photos par terre. 

16h44 : J'ai récupéré toutes les pochettes et je les donnerai moi même aux parents.

 

 

17h : Ouf, ils sont partis. Ah ben le stagiaire a fait le ménage sans passer le balais. Cool. 

 

 

 

 

17h30 : Week eeeeeeeend : Merci les enfants, je sens que je vais bien en profiter là. 

 

Repost 0
Published by Ninoche - dans A l'école
commenter cet article
4 novembre 2010 4 04 /11 /novembre /2010 06:25

Dans ma classe, donc, il y a cette petite fille franco-espagnole. Quand sur ma liste, la secrétaire de l'école avait mis "langue maternelle espagnol", j'ai hoché la tête en me disant qu'elle parlait surement aussi français.

 

 

Bon, j'ai un peu déchanté après quand le premier jour elle a pleuré toute la matinée (en espagnol, bien sur), et qu'on s'est rendu compte qu'on ne comprenait pas un traitre mot de ce qu'elle disait. Et puis la situation s'est améliorée, et la petite C. commence même à dire des phrases en français, à essayer de chanter avec nous, et à faire la foire avec ses camarades de classe.

 

 

Finalement, en classe, ça se passe bien. Le seul soucis, c'est que je ne vois jamais les parents. C'est toujours la mamie qui amène C. à l'école. Et la mamie non plus ne parle pas français. Alors on se débrouille, quand elle me parle, parfois, mon piètre niveau d'espagnol me suffit, des fois pas et je me contente de sourire, l'air un peu désolé. 

 

 

Là où ça pose problème, c'est quand moi j'ai quelque chose à dire à la mamie. Vu que je ne suis pas franchement douée en espagnol, je réserve ça pour les grandes occasions, les trucs indispensables du genre :

 

"C. tiene que ramenar el papel por el fotografo" (Traduction simultanée : C. doit ramener le papier pour le photographe scolaire)

 

 

"C. a vomito en la classa" (ai-je vraiment besoin de traduire ?) 

 

 

 

et le collector, qui fera rire tous les hispanophones :

 

 

"C. a tombado sur la teta" 

 

 

Ben oui, dans mon grand dénuement pour parler avec la mamie, je rajoute des O et des A et la plupart du temps, ça passe. Ce jour là, j'ai bien vu que la mamie avait tiqué sur la "teta" mais bon, le message était passé avec force gestes. 

 

 

Sauf que teta en espagnol, ça veut pas dire tête. 

 

 

 

Non non non !

 

 

 

 

 

Ca veut dire sein. 

Repost 0
Published by Ninoche - dans A l'école
commenter cet article

Qui Est Gilbert ?