Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 juin 2014 2 03 /06 /juin /2014 17:41

Au programme de l'école primaire, dans la catégorie "Activités Physiques et Sportives", il y a un chapitre "Natation" qui m'oblige depuis 1 mois, à accompagner Gilbert à la piscine tous les vendredis. Et croyez moi, c'est loin d'être une partie de plaisir.

 

Ça commence à l'école. 10 min avant l'heure habituelle de début de la classe, je compte et recompte mes ouailles. Nous devons être dans l'eau à l'heure où habituellement j'attends que Gilbert se souvienne qu'on ne peut pas être dimanche, vu qu'il n'y a jamais d'école le dimanche. Alors il faut partir AVANT l'heure. Le car nous attend déjà dehors. Il en manque un ? Tant pis pour lui, tant mieux pour moi. Vous comprendrez vite pourquoi.

Nous montons donc VITE dans le car, recomptons les présents, et les sacs. Non, Gilbert pas ton cartable à la piscine, par contre, le petit sac avec ta serviette, ton maillot et ton bonnet de bain serait le bienvenu. Je cours, échange cartable contre sac à dos au porte manteau, remonte dans le car, qui démarre. OK, on est partis.

Le car s'arrête devant la piscine, en double file, avec 10 voitures mécontentes derrière. Je presse donc Gilbert de sortir du car. Je compte les enfants, les sacs. Une maman accompagnatrice sort du car avec les 5 sacs restés sous les sièges. Motivé, Gilbert, pour aller se baigner ce matin.

Dans la piscine, vient l'épreuve du vestiaire. Ce qui doit déjà être bien compliqué en vestiaire collectif devient une compétition olympique quand la piscine est "désolée de n'avoir plus que des cabines individuelles". Mais pas assez pour tous les enfants, bien sur. Une cabine pour trois Gilbert. Le sens de l'organisation n'étant pas un don inné chez les gnomes, je prends les choses en main. Toi, toi et toi, ici, là. Toi et toi là bas. Au bout de 15 min, Gilbert est sorti 3 fois de sa cabine, pour me demander s'il devait aussi retirer ses chaussettes, pour me demander s'il pouvait remettre un pull par dessus son maillot parce que quand même il n'a pas très chaud, et pour me demander où j'ai mis son cartable, parce que le bonnet de bain est resté dedans.

Les gnomes sont prêts, maillotés, bonnetés, frissonnants à l'entrée des douches quand soudain. "Euuuh Gilbert, c'est quoi cet élastique qui dépasse de ton maillot ?" "Ben c'est mon slip maîtresse." Arg. Retour aux cabines avec une maman, passage sous la douche "pas plus de 5 secondes chacun", et les voici mouillés, grelottant et excités comme des puces devant le maître nageur qui les calme d'emblée.

Environ 2 têtes de plus que moi (soit 5 de plus que Gilbert), deux fois ma largeur d'épaule, la moustache et le poil aux pattes finissent un tableau qui impressionne drôlement Gilbert (je pioche des idées pour imposer mon autorité). Il annonce qu'on va faire des groupes de niveau. Fait sauter tous les gnomes dans l'eau, et compte combien remontent tous seuls à la surface (ou presque). J'envisage avec un petit sourire une classe diminuée de tous les éléments ne sachant pas nager, avant de constater avec stupeur que ceux qui restent au fond sont mes meilleurs éléments. Même pas drôle. 

A peine le temps de les faire sauter, longer le bord et mettre la tête sous l'eau qu'il est déjà temps de faire marche arrière pour laisser notre place à une nouvelle fournée de Gilbert tremblottants, tout juste sortis de la douche.

Je cède ma place, raccompagne les miens pour un rapide passage sous la douche, et retrouve avec plaisir les parents venus aider au vestiaire.

Gilbert met 3 min à retrouver sa cabine. Ou plutôt : 3 min pour retrouver la cabine où il a retiré son jean, 3 min pour celle où il a enlevé ses chaussettes (à contrecoeur, rappelez vous), 3 autres pour le t-shirt, etc. 15 min plus tard, tous les élèves sont prêts, rangés, chaussés. Tous, sauf 3. Il manque 2 pantalons. Il reste 7 maillots mouillés par terre. Et 3 slips aussi. Et celui-ci n'a plus de chaussures.

Avec les parents, nous entamons donc une inspection générale,retrouvons les 4 gnomes rhabillés mais sans slip sous le pantalon, ceux qui ont 2 pantalons sur eux, ceux qui ont oublié leur maillot et ceux qui se sont trompés de chaussures. Et nous partons en courant jusqu'au car, un peu énervé de nous avoir attendu 5 min. Il démarre donc avant que nous ayons attaché tous les enfants, heureusement que nous les avions comptés. 

 

À l'arrivée à l'école, nous retrouvons sur la cour Gilbert, qui, arrivé 10 min après le départ du car, a passé une petite matinée tranquille à faire un coloriage magique dans la classe de ma collègue. Ce que je peux l'envier à ce moment précis ... 

 

Nous sommes vendredi, il est 17h30, la maman de Gilbert (pas celle qui est venue nous accompagner, une qui "travaille, elle") vient me voir catastrophée. "Gilbert vient de me dire qu'il n'a pas eu le temps de prendre une douche en sortant ? Je lui avais pourtant donné son gel douche, son shampooing, et son gel "hygiène intime", je ne comprends pas".

Ah. Ben venez la prochaine fois, vous comprendrez je crois.  

Partager cet article

Repost 0
Published by Ninoche - dans A l'école
commenter cet article

commentaires

Qui Est Gilbert ?