Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 septembre 2010 4 30 /09 /septembre /2010 17:15

Ce matin, mes élèves et moi avons vécu notre première sortie scolaire. 

 

Épique.

 

Récit heure par heure d'une journée de folie.

 

8h45 : La maman de A. dépose sa fille à l'école. 

Moi : Bonjour, A. a bien prévu ses bottes ? (sous entendu : vous avez bien prévu les bottes ?)

Maman de A. : Ah non, pourquoi ?

Moi : Et bien, nous avons prévu une sortie comme indiquée par la précédente communication, nous allons dans un potager cueillir des fruits et légumes de saison.

Maman de A. : Ah, ben je vais chercher les bottes de A.

 

Bon, là j'hallucine un peu, la sortie est annoncée depuis 15j. On en parle tous les jours depuis 10 jours en classe avec les gamins, qui en grande majorité, me demandent trois fois par jour : "c'est quand qu'on va mettre les bottes ?" Bref ... la famille de A. a l'air de s'en foutre grave de ce que glande la petite princesse à l'école.

*Espère secrètement que la maman de A. n'ait pas lu qu'il y a des poux à l'école et que sa petite princesse en chope*

*Se demande si la maman de A. sait lire*

 

8h46 : La maman de O., qui accompagne la sortie, arrive en me disant que T., le petit copain de O. ne viendra pas à la sortie.

Je réprime des hurlements de joie, et barre sobrement T. dans l'équipe de ma stagiaire ASEM.

 

8h50 : J'apprend que ma stagiaire ASEM est clouée au lit. 

Je réprime des hurlements de désespoir, et rajoute les enfants prévus dans son équipe aux accompagnateurs ayant le moins d'enfants.

 

8H52 : La maman de A. revient avec les bottes. A. se met à pleurer parce qu'elle veut que sa maman reste.

 

8h55 : Je demande aux enfants ayant sorti les jeux de ranger afin de pouvoir partir à l'heure.

 

8h56 : Mon directeur passe dans le couloir et nous dit que le bus nous attend en bas de l'école.

 

9h00 (heure prévue du départ du bus) : Je rappelle FERMEMENT aux enfants encore en train de jouer qu'ils n'iront pas au jardin s'ils ne sont pas prêts à temps.

 

9h03 : Je remets les bottes d'H. qui avait entrepris de s'en servir comme têtine.

 

9h15 : Nous montons dans le bus.

 

9h16 : N. se met à hurler rapport au fait que L. a un plus joli panier que lui.

 

9h20 : le bus peut démarrer.

 

9h35 : Arrivée sur place. J'aide mes élèves à descendre du bus. J'empêche H. de descendre en chaussettes, rapport à ses bottes qu'il aime sucer.

 

9h40 : Fin de la pause pipi. O. vient de s'étaler par terre de tout son long, dans une flaque d'eau. Heureusement, la maman est là, et gère.  J'empêche H. de retirer ses bottes en le tenant fermement par la main.

 

9h50 : La classe se disperse dans le potager. Je m'engage dans une allée de tomates avec mes 4 winners. Je répète tout au long de l'allée "Allez les enfants, montrez moi quand vous voyez une belle tomate bien rouge !"

 

10h15 : U. a écrasé une dizaine de tomates trop mûres et a tâché son pantalon. N. vient de déclarer qu'il a trouvé une belle tomate BLEUE. C. est resté à l'entrée de l'allée et H. est toujours fermement tenu par ma main droite. Nous ressortons de l'allée avec une tomate dans le panier de chacun.

 

10h30 : Retrouvailles avec les autres équipes pour se diriger vers le verger. N. explique aux autres enfants qu'il a cueilli une POMME. 

 

10h40 : Entrée collective dans la serre aux fraises. 

 

10h41 : H. vient de crier  "POT". Je plante mes 3 autres gamins qui dévorent des fraises pas mûres pour courir, H. au bout du bras, vers les toilettes les plus proches.

 

11h : Nous nous engageons dans une allée de pommes qui nous ramène au car. J'aide les enfants à cueillir les fruits bien mûrs qu'ils repèrent, et je leur donne pour qu'ils les mettent dans leur panier.

N. mange une bouchée de chaque pomme que je lui donne. C. et U. font la course pour arriver les premiers au bout de l'allée. H. saute dans les flaques de boues, toujours cramponné au bout de mon bras (mon pantalon te dit merci).

 

11h30 : Toute la cueillette est pesée, tous les gamins sont dans le car, assis ou presque. Le chauffeur fait la gueule, rapport à la couleur des allées et des sièges de son car. H. a repris ses bottes, parfumées aux tomates trop mûres et à la boue, dans sa bouche.

 

11h45 : Arrivée à l'école. Les parents accompagnateurs nous aident à déchausser/rechausser les enfants. On chante une petite chanson débile. On part à la cantine ou à la maison. 

 

11h46 : M., qui mange à la cantine, se promène la main dans le pantalon d'un air bizarre. Je passe devant lui genre "j'ai rien vu"

 

11h47 : M. sort la main de son pantalon, et se met à hurler.

Mes tympans ne peuvent plus faire semblant de ne rien avoir entendu.

Mes yeux découvrent horrifiés la couleur marron des mains de M qui s'empresse de s'essuyer sur son pull en cachemir.

Mes narines découvrent horrifiées l'odeur qui se dégage de ce bel ensemble.

 

11h50 : Je tente d'aider M. à se déshabiller dans les sanitaires. Je le lave de la tête aux pieds, le change, l'envoie à la cantine, nettoie toute la merde qu'il a fichue par terre.

 

11h55 : Je m'assois sur une chaise. J'ai faim. J'ai de la merde sur l'épaule ("NOOOOON !!! M. tu te tiens partout où tu veux, mais pas sur mon gilet !!!"). 

 

JE VEUX MA MAMAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAN !!!!

Partager cet article

Repost 0
Published by Ninoche - dans A l'école
commenter cet article

commentaires

nina 30/10/2010 11:57


Y'a d'la joie!! a lire c'est super rigolo mais 5 jours par semaine jusqu'à 60.....62,65? hou, là là bon courage
mais c'est vrai aussi qu'il y a de bons moments avec ces petits "chéris d'amour"


Ninoche 31/10/2010 21:39



Bonsoir Nina, et merci de ton passage ici !


C'est vrai que ce blog est parfois un peu le reflet des mauvais côtés, ou des mauvais moments, mais il y en a de bons ! Et bien plus que de mauvais ! 


 


Et si je n'aimais pas mon métier, je n'aurai pas tant envie d'aller bosser le matin !



lamosca 14/10/2010 09:14


Je rigole bien en te lisant ! J'ai découvert l'année dernière les joies de l'école maternelle vu côté parent, et je dois dire que je voue une admiration sans bornes à la maitresse de ma fille. Une
personne qui a suffisamment de sang froid et d'organisation pour faire faire de la peinture avec les doigts à 30 nains de 3 ans sans générer une apocalypse nucléaire a droit à tout mon respect.


Ninoche 14/10/2010 18:15



Merci ! Je n'ai pas encore tenté la peinture au doigt, mais je compte bien le faire après la toussaint, juste le temps de cibler les enfants qui risquent de dégénérer et de ne pas les mettre
ensemble !


J'ai fait rire mes parents d'élèves en annonçant à la réunion de parents que la peinture se faisait dans un coin un peu isolé, pour éviter tout transport de matières dangereuses !


 


(Les personnes capables de supporter un ou plusieurs nains 24h/24h ont toute mon admiration !)



liz & frog 05/10/2010 08:34


Si j'ai bien compris, tu attends avec impatience la prochaine sortie ! mdr
J'ai beaucoup en te lisant, ce matin. Merci ! ;-)


Ninoche 05/10/2010 19:10



Owi, vivement la prochaine sortie !



guerra 05/10/2010 07:15


Bah je vois rien de pas normal pour une classe....allez courage la première c'est la plus dure !


Ninoche 05/10/2010 19:09



Hé non, rien d'anormal ! On remet ça la semaine prochaine : sortie bibliothèque !



Jacqueline DAUGAN 03/10/2010 14:11


Aïe, aïe, elle a l'air très dure, cette classe! Ca me rappelle mes débuts, en campagne! Mais les parents que tu décris ressemblent aux parents des élèves de ma classe. J'ai parfois l'impression
qu'il confonde école et garderie...


Ninoche 03/10/2010 16:17



Elle n'est pas si dure que ça, mais ce blog est un peu mon exutoire, alors le mauvais coté des choses ressort surement de façon plus importante ! Mais il y a des moments où ça a vraiment l'air de
ça oui, dur dur parfois de garder le moral !



Qui Est Gilbert ?